Sortie du 4 mars

A.

SORTIE DU 4 MARS 2010

.

Au programme, le patrimoine de Breteil.

Ce jour-là, nous étions trois. Le rendez-vous était fixé au restaurant "le Patrimoine".

Sans doute le nom s'y prétait-il pour notre point de départ.

Exposées dans la cour, une ancienne machine à vapeur de marque "Wintertur"destinée au fonctionnement des batteuses et une pompe à essence "Energic".

                 

                    

D'abord, nous rejoignons le bourg à la recherche de l'ancienne fontaine dédiée à Saint-Mathurin. Bonheur, elle encore là, dans une propriété privée, cachée près du carrefour du centre de Breteil, route de Pleumeleuc (confirmation du propriétaire). Aménagée en puits, elle est actuellement en rénovation et son saint protecteur est provisoirement dans l'église. La statue devrait prochainement retourner près de la fontaine.

Saint Mathurin était un saint guérisseur. On l'invoquait contre la folie ainsi qu'en exorcisme contre les possessions diaboliques. Certaines prétendent même que l'eau de sa source était donnée à boire aux épouses insupportables. 

 

          

Une halte à l'église paroissiale Saint-Malo, en schiste rouge, dont la nef et le transept sud présentent des parties du XVIème siècle (une date figure sur une poutre : 1503).

Jolis mordillons alternés en pierre et bois, sous la toîture, et intéressante charpente avec voûte carénée dans le porche d'entrée.

                

 

Puis nous prenons la direction de l'ancien manoir de la Riolais, route de Pleumeleuc. Très bon accueil du propriétaire. le manoir n'est plus d'époque car, suite à un incendie, il a été reconstruit avec, en réemploi, d'anciens linteaux aux sculptures en accolades.

Le bâtiment situé à l'ouest de la cour en U conserve à son extrémité l'ancienne chapelle avec une scène de crucifixion au dessus de la porte. Nous notons une mauvaise orientation de la chapelle (nord-sud). Une belle toîture couronne le bâtiment et, face au manoir, en perspective, l'allée majestueuse a été conservée.

                   

       

Un peu vers le nord, en contrebas, se trouve l'ancien moulin de la Riolais, bordant la rivière Vaunoise. On aperçoit encore les biefs, le coursier de la roue ainsi que la digue de l'ancienne retenue d'eau.

                 

     

Une dernière halte à un vieux pressoir que le propriétaire nous dit encore utiliser (pour une production de 5 barriques de cidre chaque année).

            

 

 

 

 

 

 

Cette journée s'achève au manoir de Launay-Quéro. Le propriétaire, monsieur Demaure, nous fait visiter les lieux : Première surprise, près de l'entrée et sous la dalle d'un des bâtiments, il nous fait découvrir une partie des anciennes douves du premier château ainsi que les vestiges de la cour dallée, à un mètre sous le niveau du sol actuel.

 

 

       

Nous traversons le bois qui prolonge le parc du château pour admirer une ancienne tour de guet maçonnée en terre et, non loin de là, les vestiges d'une motte féodale en partie arasée. Au bord du parc, se dresse un obélisque près duquel est enterré avec son chien l'ancien propriétaire de Launay-Quéro. 

 

    

 

                  

 

 

Une voie romaine traverse la propriété du nord au sud, et longe la motte féodale du XIème siècle.

L'ancienne chapelle est encore visible et d'importants communs limitent le parc du château.

 

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site